Quel est le délai légal pour prévenir son assurance d’une suspension de permis de conduire ?

Comme mentionné dans le contrat d’assurance automobile, l’engin doit être assuré par tous les risques auxquels il s’est souscrit. Notamment pour l’accident, le vol, l’incendie et autres modules que le propriétaire souhaite s’inscrire. Toutefois, il faut connaître les conditions de votre assureur, surtout pour une assurance auto suite à une suspension et retrait de permis.

Quel délai pour informer son assureur de la suspension de permis ?

Nombreuses sont les causes pour lesquelles il y a un retrait de permis suspendu ou définitif. Dans la majorité des cas, les conducteurs sont toujours la principale cause. En état d’ivresse, sous l’emprise de stupéfiants, dépassement de vitesse, outrage aux agents de police … Ces actions mènent toujours à des enquêtes, voire une suspension du permis.

Lorsque le conducteur présente alors l’un de ces cas, la probabilité qu’il tienne sur la route reste minime. C’est pourquoi il est essentiel de penser à chercher une assurance auto suite à une suspension et retrait de permis. Pour cela, cliquer ici pour avoir une idée sur les procédures, les garanties et les devis en ligne. L’ancien assureur décide à la suite s’il continue ou non d’exercer son rôle, mais il est important de le tenir informé.

Pourquoi il faut prévenir son assurance ?

Un conducteur n’ayant pas le contrôle multiplie ses risques d’accidents plus de deux fois. De plus, les clauses surlignent que seulement si le véhicule reste assuré pour les risques auxquels son propriétaire s’est souscrit. Il faut alors informer son assureur d’assurance auto suite à une suspension et retrait de permis.

Le délai ne doit pas dépasser les quinze jours après l’événement, voire dans l’immédiat. D’un côté, parce que si vous êtes attrapé en conduite sans votre permis, l’assurance prendra sa part sur les cautions à payer. De deux, le conducteur doit souscrire à une autre assurance puisque les risques sont multipliés.

Est-ce très important de tenir l’assurance au courant ?

Prévenir votre responsable d’assurance auto suite à une suspension et retrait de permis est essentiellement le premier geste à faire. L’assureur met fin à votre contrat, suite à un accident provoqué par votre comportement. Il possède librement le droit de vous acquitter et de rembourser la cotisation perçue sur les durées restantes du contrat.

En cas de non information de votre part, vous risquez une majoration de prime. Notamment si votre assureur décide de vous protéger tout au long de votre situation. Toutefois, les erreurs ont des prix, vous pouvez vous préparer à une majoration de 50%, 100%, 150%, même 200% dans le cas où plusieurs suspensions auraient été enregistrées de plus de deux mois au cours de la même période.

Santé,immobilier,auto : comparez les offres d’assurance en ligne
Suspension de permis moto : mon assurance peut-elle me résilier ?